Pinnochio et le cheval de fer

Publié le par Alain Lesueur

pinnochio.gifPinnochio est égal à lui-même. Jeudi mi carême, sur RFO il entre dans le débat du train. Il répond à une proposition que j'ai enregistré sur RFO du temps où lui, ne s'occupait que du train de Carabin. Voilà 20 ans que la Guadeloupe aurait dû se pencher sur une alternative à la voiture individuelle qui est une caractéristique des pays trop riches. Dans les pays pauvres, on utilise le vélo, quand ce n'est pas la marche à pied. Et partout, il y a un système de transport bon marché pour permettre aux travailleurs de faire le trajet de leur domicile à l'usine ou au bureau. A Buenos Aires, en plus du métro, j'ai un sytème de bus privés, décorés comme nos transports en commun d'antan, qui permettait de sortir des banlieues éloignées et de parcourir 40 kilomètres pour un demi dollar, soit 30 centimes d'euros. A l'époque, il fallait déjà 15 francs pour faire le trajet Sainte-Rose-Pointe-à-Pitre. A Miami on peut prendre un bus climatisé et traverser les 30 kilomètres de l'agglomération pour moins d'un dollar. Pourtant, c'est un pays réputé individualiste. J'ai parcouru la route de Lomé à Cotonou en taxi brousse pour trois fois rien. Même si on pouvait très bien être assis à côté d'un cabri. Sans parler de la région parisienne et son système de carte annuelle. Nous sommes sans doute l'un des rares exemples de pays pauvres qui ne dispose d'aucun moyen de transport accessible aux plus démunis. Pinnochio qui veut prendre notre train en marche, se targue d'avoir toutes les études qui remplissent ses armoires. Bientôt, lorsqu'il se déplacera, il devra être précédé par une voiture annonçant "convoi exceptionnel". En effet, à force de s'allonger, son nez va lui interdire de se déplacer sans escorte sur les routes. L'avantage, c'est qu'il va faire faire des économies à la DDE en élaguant les arbres au bord des routes sur son passage. En conférence, Pinnochio annonce un prix de 20 millions d'euros du kilomètre de voie pour son train. Il oublie de préciser que c'est un train... fantôme. Le problème de Pinnochio, c'est que tout ce qui est utile est trop cher pour lui. Mais aucun billet d'avion n'est trop cher, surtout si c'est pour un déplacement futile, qui coûte au contribuable et ne rapporte rien à la Guadeloupe. Le problème c'est que le même kilomètre n'a pas le même prix s'il passe en ville et s'il passe en plein milieu d'un terrain vague. En plus Pinnochio veut faire passer son train express, exprès sur la ligne de crète de la montagne. Juste pour nous prouver que cela coûte trop cher. Un rapide coup d'oeil sur Internet vous fait tomber sur un article où oncontruit un kilomètre pour 600 000 €, soit 30 fois moins cher. Sur un autre site, on vous apprend que pour le prix de 1 kilomètre d'autoroute urbaine, vous avez 10 kilomètres de voie pour tramway. Pinnochio a sans doute plein d'études dans ses armoires, mais elles doivent dater de l'époque de la conquête de l'ouest, et dans son calcul, il y a sans doute le prix de la solde des soldats qui devaient tuer les Indiens pour permettre d'installer les rails sur leurs prairies sans leur autorisation.

Publié dans Léger mais réel

Commenter cet article

Moise 14/03/2010 11:39


Bonjour,

Juste un mot d'encouragement. Je souhaite une bonne chance à toute l'équipe pour le premier tour.


Alain Lesueur 15/03/2010 17:06



Cher Moïse. Visiblement cela n'a pas suffi, mais cetencouragement est précieux, avant et après l'élection.



pascal 13/03/2010 22:28


Je tiens a vous rappeller que le systeme de transport mis en place par gillot et le meme a la reunion et ca marche depuis 1994,la difference et la volonte de travailler ensemble vous pouvez avoir
la meilleur idee au monde si les hommes ne veulent pas travailler ensemble cela sera tjs un echec je prends l exemple de ile bourbon qui avec les memes problematiques que nous arrive a limiter la
casse il sont un taux de chomage superieur a nous
Par contre quand vous prenez les indicateurs du nombre de tues sur la route,de meurtre,cAmbriolage,ou VIH, ou atteinte a la personne a la reunion les taux sont 2 fois inferieur a celui de la
guadeloupe, cette ile a les parametres d une region comme la basse normandie ou je vis actuellement depuis mon depart de la guadeloupe
Donc sociologiquement le reunionnais n as rien a voir avec un antillais
Donc la resolutions des problemes chez eux est deux fois plus rapide meme si je suis un pejoratif


Alain Lesueur 14/03/2010 00:18


Cher Pascal. Rien ne vaut le dialogue. Vous allez voir que nos vues sont moins éloignées qu'il y paraît. Il n'est pas étonnant qu'un même système réuississe là et échoue ici. Car comme vous le
notez, c'est une question d'hommes. La différence entre nous n'existerait que si vous faîtes allusion d'abord à la responsabilité du citoyen quand je fais appel en priorité à celle
du politique. J'ai travaillé en sécurité sociale avec la Réunion. j'ai observé le même consensus chez les administrateurs de la CAF par exemple qu'entre les élus. Toutes les
statistiques sociales montrent que la Réunion a du retard sur les Antilles. Or, les politiqsues de la Réunion sont incontestablement plus efficaces, en serait-ce qu'au regard du niveau d'équipement
des collectivités. Les Réunionnais ne sont pas si différents des antillais ou des Guyanais, ou des Bretons. Les populations du monde sont plus ressemblantes que dissemblables. Je pense
qu'en Guadeloupe, les élites politques sont en dessous du niveau de conscience des Guadeloupéens du peuple et que c'est l'inverse à la Réunion. Nous parlons du transport. Essayez de trouver
une seule question dont la gestion Gillot a été source d'amélioration. Gillot a organisé un consensus basé sur la partage des indemnites au conseil général. C'est si vrai qu'aujourd'hui, il n'a
plus de majorité. Sans Guadelouep unie qui l'a lâché, il est l'otage de Lurel et de la droite. Sa politique est une faillite, y compris pour lui-même.   


pascal 13/03/2010 08:07


Effectivments vos ecrits me decevoivent vous etes en permanence a denigré lurel au bout d un moment cela ressemble a de la jalousie et de la critique non constructive
De plus l idee du tram train l etude de faisabilite existe depuis 2007
En meme temps dans l un de vos articles vous laissez croire que la region n avais pas de projet dans ce sens
Par contre quant lurel parle du projet et du cout au km dans la campagne vous voulez nous faire croire que la region ne sais pas que le cout en milieu urbain ou routier n est pas le meme arretez de
les prendres pour des naifs les 20 millions ce n est qu une moyenne le cout varie selon la topographie du lieu


Alain Lesueur 13/03/2010 13:33


Cher Pascal. Que mes écrits puissent décevoir le lecteur est un risque que je prends depuis 40 ans que je pratique l'écriture publique. A fortiori lorsque mes écrits s'inscrivent dans le cadre
d'une campahne électorale. En revanche, déçu ou pas, je vous suis reconnaissant de continuer à me lire avec intérêt. Je ne dénigre pas Lurel. C'est lui qui me mépris de en me traitant de
soit-disant énarque alors qu'il ne méprise pas l'énarque Blanc qu'il s'est fait donner pa r le Parti socialiste comme DGS et qui sera toujours plus l'ami du Préfet, énarque comme lui, que de Lurel.
Je parle de la politique de Lurel qui je vous le rappelle est président sortant et qui devrait savoir qu'il doit rendre compte de son mandat. Il ne fait pas son bilan, vous trouvez cela très bien,
et quand moi, candidat, je fais ce qui est accessible à tout citoyen, vous avez l'air de penser qu'il s'agit d'un crime de lède majesté. C'est vous qui pratiquez le crime de lèse démocratie. Je
suis candidat, je m'honore de faire mon job de candidat. Que cela démplaise aux partisans des autres candidats est dans la nature des choses. Ne me faites pas de mauavis procès. Je n'ai pas
revendiqué d'avoir inventé le train. Je me réfère d'ailleurs à l'expérience de la Réunion. S'agissant de la position de Lurel sur le train. Il a des dossiers pleins ses armoires? Alors pourquoi le
SAR prévoit-il les mêmes études qui seraient déjà faîtes. Etudes fictives pourt engraisser les bureaux d'études liés au Parti socialiste français, comme à la belle époque qui a failli envoyer une
bonne partie de la classe politique française, droite et gauche, derrière les barreaux? Autre mystère? Pourquoi Lurel qui serait pour le train, commence-t-il, comme Lucette, à vouloir prouver que
c'est trop cher? Pour rasssurer les concessionnaires qui financent sa campagne électorale? Cher Pascal, je comprends votre bonne volonté à répondre quand votre préfér lui, dans le débat de RFO, n'a
pas su répondre à aucun de mes ragumentaires? Je ne suis pas l'inventeur du moratoire, alors pourquoi cherche-t-il à gommer le renforcé de son article 73? Et le RSTI, il est pour ou contre? L'ennui
pour vous Pascal, c'est que vos réponses arrivent à un moment où votre candidat n'ose plus dire du mal de moi sans se discréditer et qu'il commence même à dire du bien. L'ennui, pour vous, c'est
qu'aujourd'hui, on en est réduit, non pas à l'interroger sur son proejt, mais sur le mien. Je suis celui qui propose un avenir à la Guadeloupe. Et lui, c'est un observateur qui commente le projet
de Guadeloupe demain. CQFD. J edois partir pour Port-Louis. Veuillez excuser les fautes de frappe que je vous promlets de corriger plus tard ou demain. Bien à vous.


Carine 13/03/2010 03:47


Vos publications me déçoiventbeaucoup.
Pourquoi ne pas oublier Lurel et faire valoir vos idées autrement ? Je ne comprends pas votre stratégie de campagne.


Alain Lesueur 13/03/2010 13:52


Chère Carine. Je suis certain que vous comprenez que la stratégie de Lurel est de se faire oublier. Afin qu'il soit réélu pendant qu'on parle d'autre chose que de son bilan. Je ne parle pas de
Lurel. Je parle du président qui a plombé la Guadeloupe, a privé des travailleurs d'emploi,  des stagiaires de formation, et qui se vante de faire de l'excédent... d'idiotie. Je fais valoir
mes idées en faisnt de la "publicité comparative". L'élection, c'est la comparaison des candidats et des projets. Je serai heureux que vous compreniez par notre victoire quelle est notre stratégie.
Elle consite à contrarier la stratégie de celui qui veut être réélu sur le fondement de l'ignorance et de l'escroquerie intellectuelle. J'avoue que ce sont des choses qui ont le don de me donner
des boutons. Ne m'en veuillez pas trop de me comporter comme si nous étions en démocratie et de souhaiter qu'on en applique les règles. En, ravanche si vous avez des arguments contradictoires par
rapport à notre projet pour la Guadeloupe, je suis à votre disposition.


aec 12/03/2010 23:07


LUTTEZ CONTRE L'HIPPOPHAGIE.
AUTOCOLLANT GRATUIT A :
AEC 98 RUE DE CANTELEU 59000 LILLE
JOINDRE UNE ENVELOPPE TIMBREE.


Alain Lesueur 13/03/2010 13:53


Merci AEC pour votre réactivité