En rire, pour...

Publié le par Alain Lesueur

vie_tique-909c7.png

Dans la série, il vaut mieux en rire pour ne pas avoir à en pleurer, un peu de poésie, dans ce monde de brutes épaisses qu'est la politique où l'éléphant dans un magasin de porcelaine passe pour une dentelière de Vieux-Fort.


LE CHOMEUR ET LA POLIE TIQUE

 

Un guadeloupéen cherchait un emploi :

Mais des occupations dignes de soi.

Nul travail n’avait son assentiment

Car les vœux et l’ambition étaient grands.

Il souhaitait honneur et prospérité

Fortune mais sans responsabilité

Il voulait de la considération

Mais sans trop d’efforts, c’était la condition

Nécessaire à sa pleine satisfaction.

Notre homme part de chez lui un beau matin.

Il va d’un bon pied et sur son chemin,

Près d’une mare, il rencontre une tique

Qui lui tient ce langage académique.

Cher Monsieur qui passez, vous me semblez

Fort désœuvré, mais vous vous sentirez

Enfin utile à votre société

Lorsque vous vous serez décidé.

Vous ne vous souciez pas trop de l’étique

Alors, lancez-vous dans la politique.

Commencez par vous inscrire au parti

Peu importe lequel car l’essentiel

Est de faire partie de ce monde choisi.

Soyez élu ou considéré tel.

Ensuite, présentez vous à l’élection.

Si vous n’avez pas vraiment d’opinion

Tant mieux, vous passerez plus facilement

De l’une à l’autre, sans bruit, discrètement.

Vous n’avez aucune disposition pour ?

Continuez, persévérez toujours

C’est bien le diable si quelques électeurs

Ne viennent un beau jour faire votre bonheur.

Dans vos discours, flattez les bas instincts

Ne vous souciez jamais du lendemain.

Ici, la fin justifie les moyens

Alors mettez quelques insanités.

Parlez longtemps, surtout ne dites rien

Et vous verrez comme vous arriverez.

Sitôt élu, ayez l’esprit de corps

Oubliez très vite qui vous a fait roi.

Vous êtes du côté du pouvoir, des forts

Du bon bord, celui de l’ordre et des lois

Vous aurez tout le temps de repenser

Aux électeurs. Vous n’en aurez besoin

Au mieux sans doute que dans quelques années.

En attendant, de vous le plus grand soin

Prenez, vous êtes en route pour la fortune.

Ce faisant pratiquez la politique

Comme moi, La politique de la tique

Du bœuf je suce le sang jusqu’au cœur

Aux hommes politiques, je laisse l’électeur.

Publié dans Léger mais réel

Commenter cet article

DJ 03/03/2010 19:50


Hier lors de votre entretien de 10' avec Nedelco (vic) ou (sky) ( selon) vous avez bien fait de rappeler clairement les pouvoirs no limits du futur Président de région en matière statutaire jusqu à
présente seule no fwapp avait mis le doigt sur ce sujet préoccupant. !!


Alain Lesueur 04/03/2010 17:18


Les Réunionais ont encore une fois compris que ne mettait aps un système n place pour une personne, mais quelkque soit la personne. Donc le système doit être fiable, même avec un fou furieux à sa
tête et sécurisé même avec un président insoutenablement léger au pouvoir.


laure 01/03/2010 18:19


Dans le quotidien d'aujourd'hui, vous préconisez la création de 2 départements. Envisagez-vous dans de cas de nous demander d voter non au référendum de la réforme territoriale du gouvernement pour
proposer ce nouveau découpage? La création du rsti, l'augmentation des minima viellesse et l'application du rsa de relèvent-ils pas de l'état? Pour le reste il est vrai qu'il est temps pour la
Guadeloupe d'anticiper de préparer le long terme sans négliger sans négliger le futur proche, d'arrêter le copinage, et de privilégier l'interêt général. Nous baignons dans le fatalisme, nous
pensons que rien ne peut changer. tout le monde a ses petites combimes et ne veut pas les remettre en cause. Le changement est possible. je n'ai pas encore fait mon choix mais je suis prête à voter
pour un projet visionnaire. Combien sommes-nous dans ce cas? Où est l'espoir, où est l'intégrité, où est l'équité dans notre société ?


Alain Lesueur 02/03/2010 17:27


Laure. Il n'y aura pas de référendum pour la réforme du gouvernement en 2010, applicable en 2014. Ensuite, la réforme ne supprime pas les départements, mais les conseils généraux. Ce sont les
assemblées qui sont fusionnés pour donner un conseil territorial. En Corse, il y déjà deux départements et un conseil territorial unique. Vous avez raison, RSA et minima sociaux dépendent de
l'Etat. Tout comme le RSTA. C'est docn la même procédure qu'il faut suivre. Sauf que nous préférons la voix électorale Si notre proposition est validée par un vote, l'Etat ne pourra rester inerte.
Sinon, si l'Etat se dérobe, il restera à la population à descendre dans la rue pour l'obtenir. Nous sommes partisans de la première formule. Sur vos dernières pensées, notre salut ne peut
venir que de nous. A nous de faire en sorte que la vertu devienne un atout en politique et que nous cessions de verser une "prime de salissure" à tous ceux qui nous déshonorent.


Jacques 01/03/2010 10:38


Je me délecte de votre humour pour son côté corrosif. J'apprécie tout particulièrement votre "opération propreté" à l'égard des élus et de ces "journaleux" complices du pouvoir, profiteurs en titre
du système qui assassinent la Guadeloupe à petit feu.


Alain Lesueur 02/03/2010 17:29


Hélas. Merci de votre mot de soutien.