Exemplarité

Publié le par Alain Lesueur

article_henry_ribery.jpgY aurait-il une justice immanente dans le monde du football ? On en arrive à se demander si une malédiction n’a pas frappé l’équipe de France de football ? Les acteurs du ballon rond tricolore semblent poursuivis par un sort funeste.

Après une qualification un peu honteuse il faut le dire, recourant à la tricherie pour vaincre des modestes Irlandais, l’équipe de France ne sait plus à quel saint se vouer. Thierry Henry, est titulaire… d’une place sur le banc de touche de Barcelone. Le capitaine de l’équipe de France a dû reconnaître que celui qui l’a poussé hors de l’équipe, Le jeune Pedro, mérite sa place. Même en y mettant les mains, Henry ne fait plus l’affaire. Il sera difficile à Domenech de l’écarter des 23. D’autant que ne jouant pas, il a peu de chances de s’écarter en se blessant…

Après Henry, c’est une deuxième poutre maîtresse de la Maison  de France qui s’avère un peu pourrie. Franck Ribéry qui a peu joué cette année avec son club, pressé d’aller gagner plus au Real, est pris dans une affaire de mœurs. Pour faire bonne mesure, ils étaient quatre sélectionnés à « aller aux putes », dont certains pratiquaient avec des prostituées de la catégorie « junior », voire « cadet ». Dans le civil, et dans le bureau du juge d’instruction, on dit « mineur ».

Emmanuel Petit, champion du monde 1998, moins inspiré que sur les phases de jeu, a dit sur l’Equipe TV : « Chacun fait ce qu’il veut avec sa bite ». Ce qui est vrai. Tant qu’on est seul concerné, ou entre adultes libres et consentants. Car si cela signifiait qu’on peut la mettre où on veut, il n’y aurait plus viol, ni inceste, ni pédophilie. Les mots de Petit ont sûrement dépassé sa pensée… Sans peine.

Un argument de circonstance atténuante est que les vedettes du foot sont des gens comme tout le monde, pas des exemples. En somme ils n’ont rien demandé à personne. Faux. Car lorsque Henry se fait payer pour réaliser une publicité qui doit convaincre mes enfants de manger des Danette, il accepte d’endosser une responsabilité, de jouer un rôle d’exemple à suivre, de modèle de vertu sportive. Si je pense qu’Henry est un tricheur, je ne vois pas pourquoi je l’écouterais s’il me conseille un rasoir à lames. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si les marques se détournent des sportifs qui perdent cette fausse virginité qu’ils présentent au public. On l’a vu avec le golfeur américain Tiger Woods. Nos sportifs des pieds ne peuvent donc pas sciemment ramasser le pactole publicitaire basée sur une publicité mensongère et dénier toute responsabilité, jouer les inconscients et les bêta lorsque leur escroquerie à l’image est découverte.

Cela dit, croire que des individus qui ont quitté l’école à l’âge du collège pour s’adonner à leur passion en s’enfermant dans un milieu intellectuellement peu épanouissant, puissent être des modèles pour la jeunesse relève de l’escroquerie collective. En réalité, cela montre à quel point c’est l’argent, l’argent facile, qui est gagné en pratiquant un simple jeu, pour les acteurs, un divertissement pour le public, qui est érigé en étalon des vertus et des valeurs. Les footballeur finissent par valoir ce qu’ils gagnent. Ils finissent par ne valoir que ça.

Publié dans Mondial foot 2010

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

L'archipélien 24/04/2010 01:11


Soit dit en passant,dans cette socité du spectacle un kilo de muscle est plus lucratif qu'un kilo de matiere grise...Vous etes bien placé pour le savoir ,monsieur Lesueur.

Papa, je veux etre ingénieur!...-tchip, pren bobol aw ti gaçon, ki mal fouti étid!!


Alain Lesueur 27/04/2010 00:44



Salut l'Archipélien. Heureux de vous retrouver, avec un égal humour.