Toto, Roi du carnaval

Publié le par Alain Lesueur

jpg_carnaval-roi.jpgToto aime la poésie. Il aime rimer les vers comme d’autres aiment « rimé » les verres. Toto s’empare de tout de ce qui se termine en O pour conduire sa politique, avec un goût prononcé pour tout ce qui est démago. Il y avait trop de groupements du carnaval selon Toto. Alors il a créé sa fédération. Cela en fait une de plus. Car Toto, veut être le Roi de tout, y compris du carnaval, alors que ceux qui sont des responsables actifs du carnaval le prennent pour un bawabwa. Mais Toto a une arme, l’argent, dont il use comme carotte et comme bâton. Si tu n’es pas sage et si tu n’es pas dans la ligne desservie par l’Otto de Toto, tu retourneras à la case départ et tu ne toucheras pas de subvention. On eut dire tout le mal qu’on veut de Toto, mais on ne peut pas dire qu’il n’aide pas la presse. A mon avis, il a déjà payé quelques limousines aux actionnaires de France Antilles. Pas une journée en ce moment où le logo de la Région n’apparaît pas quelque part dans le journal. Et pas n’importe où. Hier, c’était en pleine page, et en quatrième de couverture s’il vous plaît. Avec Toto, les actionnaires de France Antilles n’ont pas besoin de jouer au loto. Le loto de Toto, c’est mieux pour eux. Ils gagnent à chaque tirage. La Région, c’est leur casino. Toto, c’est leur croupier. On comprend au passage pourquoi Toto et Jako, grand amateur de casino, s’entendent si bien. Bref, hier, c’est encore 10 000 euros de moins pour nous, et autant de plus pour eux. Oh pardon. Errata. Après le tirage, il y a le grattage. Alors France Antilles gratte sur toutes les occasions. En page 12, il y a un autre encart publicitaire pour le Salon de l’étudiant. Allez, mon bon Monsieur, vous prendrez bien un petit 3000 euros supplémentaires pour la route ? Je n’ai pas eu le temps de mettre cet article sur le blog que le France Antilles du jour, mercredi 10 février est déjà « dans les kiosques » avec son stock quotidien de pub de la Région. Pourquoi se gêner. C’est pas Toto qui paie. C’est nous.

 

Commenter cet article

sisi 11/02/2010 02:52


je suppose que l'on est encore au hors d'oeuvre ? on passe quand au plat principal ? et au dessert ? j'ai hate de rigoler
super votre humour, mais tout en restant très sérieux bravo !


Alain Lesueur 12/02/2010 19:35


Le carnaval est une chose trop sérieuse pour le laisser entre les mains de n'importe qui. N'est pas bawabwa qui veut!


yoyo 11/02/2010 02:21


Il semble que la maitresse ou la femme de son dircom travaille à france antilles, et qu'elle est payée à la commission. Quelle honte !


Alain Lesueur 12/02/2010 19:38


Sans commentaire