RFO et le Journal intime de Lurel

Publié le par Alain Lesueur

sa_Majeste_l_Empereur_Jean_Bedel_Bokassa_1er_e_et_dernier-9.jpg

RFO Télé Guadeloupe a fait un festival dans le journal du soir du vendredi 5 février 2010. En fait de journal télévisé, c’était un peu le Journal intime de Lurel, et accessoirement un peu un procès verbal d’activité de la Région.

RFO fait de plus en plus fort. A croire que personne dans la station n’a jamais lu une ligne sur les obligations du service public, et que le sigle CSA n’évoque pour eux que la publicité d’une enseigne locale qui fait je crois dans l’entretien des véhicules. Lurel et la Région ont occupé plus de la moitié du journal, parvenant à se faufiler même dans la rubrique sport. Ce fut tout d’abord « Toto rentre dans le Moule ». Long reportage avec promenade romantique entre lui et Carabin. Le prétexte, une Commission permanente décentralisée qui accorde des crédits non encore votés par le Conseil régional. L’objectif réel de RFO, montrer le couple qui est en plein dans le débat politique des Régionales. Le vrai commentaire qu’il fallait comprendre est le suivant : « Toto et Gabrielle s’aiment d’amour vache. Sachant leur mariage entre le traitre de 2004 et la traitresse de 2010, ils sont promenés langoureusement, unis comme deux évadés en cavale par des menottes, pour que l’un n’ait pas l’idée de trahir l’autre, en devisant sur le montant de la « prime de salissure » que doit verser Lurel 0 Gaby pour prix de sa pass…age au camp adverse. Suivit un autre long reportage sur les aides au fret de l’Europe, recyclées en propagande luréliste, avec pose devant le panneau publicitaire de la Région pour montrer un élu régional devant le logo. Quand on arrive au Sport, rubrique du journal qui n’est pas le fort de Toto, un athlète qui ne peut guère risquer une déchirure musculaire qu’en jouant au bridge, ou en s’asseyant en tribune, on se dit qu’on va pouvoir souffler. Patatras, un élu de la Région est montré à une table de réunion à l’occasion d’un stage de voile. On a évité son interview. Visiblement, il n’était venu que pour « faire coucou » à la caméra. A la fin du journal, après le sport, Alex Robin, désigné comme Robin des bois des pauvres autres candidats a tenté un exploit impossible, à savoir rétablir l’équité entre les candidats qui est une obligation du service public et une recommandation du CSA. Deux fois par semaine, Robin sort de la forêt de Nottingham, pour présenter 5 minutes d’information consacrées à 10 candidats. Sa Mission impossible, compenser en 10 minutes par semaine et 10 candidats, les 100 minutes qui sont consacrées à Lurel tout seul et à ses amis. A mon avis, si Robin a un problème, comme par exemple trop parler d’Alain Lesueur, alors comme dans Mission impossible, « le Département d’Etat » dans l’Etat qui occupe illégalement le pouvoir à RFO « niera avoir connaissance de ses agissements. » et le laissera pourrir dans une Bastille où l’enverra croupir celui qui joue « Le Dictateur » au royaume de Lili pute. Car nous vivons en royauté médiatique, mes gentes dames et gentilshommes. Avant la fin de cette si belle campagne, je pense que RFO ira filmer « Le lever du Roi ». La caméra suivra le roitelet de la chambre au cabinet. Et en l’absence de Directeur de cabinet, pari hercher le papier, il est capable de demander au journaliste présent de lui tenir… le couvercle du pot de chambre, puis de le lui secouer. Au temps du Roi Soleil, c’était une charge recherchée que s’occuper du pot de chambre. Sérieusement, si un média donne à ce point dans le « service à la personne » on change de domaine. Je pense que la Sécurité sociale devrait sérieusement songer à inscrire les pauvres journalistes qu’on oblige à faire ce travail de domestique dans la catégorie des « Gens de maison ». On a déjà connu ce genre de dérive au 20e siècle. Lurel présente tous les symptômes qui risquent de l’entraîner à se couronner lui aussi empereur, sous le nom de Jean Bedel Bokassa II. Ne leur trouvez-vous pas un air de famille, avec ce sourire d'auto satisfaction signifiant "Plus beau que moi, tu meurs"?

 

Publié dans Léger mais réel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Catherine Lama 07/02/2010 16:02


Bonjour Alain,
Je t'ai écouté jeudi et ai constaté que tu étais resté le même. Je vais lire tes articles au jour et voir comment tu mènes campagne. J'ai hâte de lire ton programme. Mlle C


Alain Lesueur 07/02/2010 21:01


A la plus chère de toutes les Grandes Catherine. Quel plaisir depuis le temps. J'espérais m'être quand même un peu amélioré. Vive Internet qui rapproche la Guadeloupe de la Guyane. Je te prie
d'embrasser tous ceux que j'aime et que tu connais puisque les amis de nos amis... Je suis heureux de l'intérêt que tu accordes à mon blog puisqu'il a renoué un lien précieux. Mon meilleur souvenir
et mes sentimaux filiaux intacts pour Madame Lama et mes amitiés à Marcel et Bibi.


DJ 07/02/2010 14:05


Et il continue , hier soir ( samedi)la ferme tibou dans la verdure ...


Alain Lesueur 07/02/2010 15:07


Salut DJ. Les citadins durimélistes étaient en campagne à la campagne. Cela doit les changer de rencontrer des moustiques, loin des moustiquaires de leur lits à baldaquins de bourgeois bohème bien
pensants qui donnent des leçons aux paysans entre deux avions, et sans pouvoir sortir leur bombe d'insecticide pleine de gaz à effet de serre. De toute façon, aujourd'hui, les Verts peuvent
servir de bornes, selon la métode de nos parents qui plantaient des pieds d'immortels pour remplacer les bornes du géomètre. On est certain que les Verts sont immortels. Sinon le ridicule les
aurait déjà tous décimés.


paul 07/02/2010 01:27


C'est tout simplement scandaleux. Pas un plan sans une vue du logo de la région. On n'est plus en démocratie. D'ailleurs beaucoup de journalistes de RFO ont des boîtes de com. Dans toutes les fêtes
de la région,du département, du SIAEG, de Baie-Mahault, ect...ils sont là, ils se gavent. C'est une honte, mais les guadeloupéens ne sont pas aveugles. France2 et le CSA n'ont plus. A bon
entendeur, salut!


Alain Lesueur 08/02/2010 00:08


Paul. Vous avez épinglé le cartel du triangle d'or en forme de carré. J'ajouterai que les Guadeloupéens ont aussi conservé le sesn de l'odorat, et reconnaissent les odeurs nauséabondes que prend
l'argent du contribuable, pourtant réputé inodore, lorqu'il est mal utilisé. A fortiori lorsqu'il est détourné de son objet.


hubert 07/02/2010 00:47


Comment vous expliquer que qu'un média public méprise à ce niveau les règles élémentaires en précampagne éléctorale ? Qu'il faille ralater l'action régionale mais de là en dédier tout le journal
télévisé à sa sortie en terre Moule, c'est de la propagande. Nous n'en sommes pas dupes.


Alain Lesueur 08/02/2010 00:11


Monsieur Lurel devrait savoir qu'il arrive un moment où le mieux devient l'ennemi du bien, a fortiri le trop. Il finit par être contre productif. Monsieur Lurel est déjà dans une spirale de
défaite. Et plus cela ira, plus il commettra des erreurs. Fatalement. Et elles lui seront fatales.


DJ 06/02/2010 22:07


Mr LESUEUR j espère que vous avez les moyens d enregistrer l'ensemble de ces spots pulicitaires et que les CSA sera avisé car trop c est trop.
Mme KELLY venez liberer rfo et canal 10.; svp il y a urgence.


Alain Lesueur 08/02/2010 00:16


DJ. Je vais peut-être vous étonner. Le CSA est informé. Pourquoi ne réagit-il pas? Peut-être parce que c'est trop gros. Les excès de Lurel dépassent les limites envisagées. Le CSA doit se poser la
question s'il doit sanctionner les médias, et laisser le hors la loi aller jusqu'au bout de sa candidature, ou faire exploser une bombe en déclarant que les limites ont été franchies par le
candidat sortant. Les chaînes nationales et de service public doivent transmettre leurs relevés de temps de parole de manière automatique. Cependant, ils doivent se dire qu'il y a une erreur de
comptage et qu'une telle disproportion, ce n'est pas possible.