RCI, c'est la vie

Publié le par Alain Lesueur

J'ai été l'invité de RCI hier en début de soirée. Avec deux mois de retard, j'ai pu parler à la Guadeloupe, "les yeux dans les yeux", ou plutôt de bouche à oreille. Par un bref moment de silence, j'ai senti un ange passer...
Voilà deux mois que j'essaie de forcer la porte des médias pour parler aux Guadeloupéens. Mais jai appris des personnes plus âgées que moi, qu'il ne faut jamais "blâmer une contrariété". Pendant ma période d'abstinence involontaire, de silence d'ermite, j'ai encore pu réfléchir pendant que d'autres parlaient pour ne rien dire ou cancanaient à qui mieux mieux. Le message était donc d'autant plus facilement détonnant que le terrain a été "fertilisé" par ladébauche des cancans. Le fumier est un fertilisant. Ma conviction est que contrairement à une idée reçue, la population de la Guadeloupe n'est ni blasée, ni révoltée, mais est en attente. Elle sait qu'il n'y a pas de fatalité à la situation actuelle. Elle souhaite qu'on lui propose un vrai discours politique, de vrais choix, un vrai projet. Ce qui préoccupe la population, ce n'est pas l'avenir politique de tel ou tel élu, c'est l'avenir des futures générations qui vont nous succéder. Ce qui intéresse la population, ce n'est pas ce qui se passe dans les bureaux, dans les cabinets, dans les alcoves, entre politiciens fonctionnant en caste, mais ce qui se passe dans la vraie vie. La population n'a que faire de savoir qu tel élu de droite est gaucher ni que tous nos élus sont en réalité des ambidextres incapables de distiguer entre l'emplacement de leur coeur et celui de leur portefeuille, ce qui intéresse, c'est leur vie quotidienne et lamanière de la faire évoluer en mieux. C'est pourquoi hier soir, RCI était en phase avec son auditoire et avec son slogan. Hier soir, on pouvait dire, "RCI c'est la vie". Peut-être même que RCI a redonné un peu de vie, un peu de souffle à la poltique en Guadeloupe.

Publié dans Journal de campagne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Gerty 07/02/2010 10:28


RCI Merci et Bis Repetita.
Mais je me demande pourquoi certains journalistes ne sont pas heureux de faire leur métier face à des gens de votre niveau. Monsieur Marival a passé son temps a vous poser des questions, qui n'en
étaient pas d'ailleurs. Mais quel plaisir pour l'auditeur que je suis, de vous entendre argumenter, cela me redonne confiance dans la politique.


Alain Lesueur 07/02/2010 23:51


Et moi, Gerty, votre message me donne un supplément de confiance en nous, qui sommes  la Guadeloupe. Quant aux journalistes, ils devront s'habituer. C'est une question de temps. Ils sont plus
perfectibles qu'on le croit. mais il faut les pousser un peu. Il faut sortir du cercle vicieux d'une certaine facilité porteuse de médiocrité pour passer à un cercle vertueux dans lequel élus et
politques s'épaulent pour avancer de concert. Vous voyez, j'ai ma part d'utopie.


Sisi 02/02/2010 23:21


Merci RCI vous êtes les meilleurs ! vous nous avez permis d'entente autre chose en politique
bravo


Alain Lesueur 03/02/2010 15:17


Attention. Les amis de RCI risquent d'avoir les chevilles qui enflent. Si, si, je vous assure. Merci Sisi de votre fidélité.