Les adeptes de la ScienTotologie.

Publié le par Alain Lesueur

jacobs-don-giovanni.jpgToto a réuni les dix-Sept merceMaires. La réunion de 17 maires pour servir de béquilles à Lurel dont les quatre membres sont cassés par les perspectives électorales faisait peine à voir. On aurait dit qu’ils revenaient d’Haïti. Alors Comme pour Haïti, Aznavour s’est ému car cela lui rappelle une chanson que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître… la Bohème.
Lurel a réuni le « cartel des barons de la drôle »… de politique pour doper sa campagne électorale. Il la sent poussive malgré son agitation permanente d’enfant hyper actif méritant un traitement médicamenteux. Ceux qui cultivent le déficit comme d’autres la coca ou la pavot, se sont donc réunis pour se défendre contre l’offensive des démocrates qui s’opposent à la politique… stupéfiante de Toto. La politique du cartel est claire. Elle consiste à endormir l’attention et la capacité de jugement des électeurs en espérant acheter leur conscience devant les boites de vote, comme on utilise la drogue du violeur dans les boites de nuit, au prix de promesses de faveurs locales ou de menaces de représailles. On aurait dit un congrès d’entrepreneur de pompes funèbres et de fossoyeurs, spécialisés en finances publiques. Ils étaient venus, ils étaient tous là. Y’avait même Georgio le fils maudit, avec des présents pleins les bras, comme le chante Aznavour. « Elle va mourir la Mammaaa ». On aurait dit que les 17 maires s’étaient rassemblés pour une obligation triste, dramatique. La Mamma, dont ils pleurent la disparition politique annoncée, c’est le pauvre Toto. Ils étaient bien réunis autour d’une table, pourtant, ce n’était pas l’ambiance des noces de Cana. Ils avaient plutôt des mines d’enterrement. Ils étaient à table comme pour la Cène. Sauf qu’on voyait 17 visages de Judas prêts à trahir ce faux Messie et vrai Barabas. Combien de ces Judas n’a pas déjà augmenté les impôts en dépit des promesses de campagne. Combien auraient été là sans la perspective de toucher sa part du butin à la fin de l’élection. Untel se voit déjà député, à la place de Toto, pas celui là, l’autre, qui veut justifier budgétairement le nom d’Abymes. L’apôtre Jacques chante déjà en chœur, tout seul, dans son cœur « Je me vois déjà, en haut de l’affiche… ». Un autre choisit d’être sénateur à la place de Gillot, mais il ignore qu’il n’est pas le seul sur le coup autour de la table. Son voisin veut être président de conseil général, encore à la place de Gillot qui voisine avec lui, mais qui ignore qu’il assiste à son propre enterrement politique. C’est Dupont, son fils adoptif, son Brutus, qui donnera le coup fatal au César Palace du Gosier. Pauvre Gillot. Il a tenté d’être un César comme celui de Rome, de dessiner la carte du monde de son époque. Il n’a pas su dessiner une carte de transpow komen. Il n’aura jamais été qu’un César à la Pagnol, amateur de belote, dessinant la carte de géographie des casinos. Il a rêvé d’une vie traduite en opéras lyriques, tel Don Giovani de Mozart. Il n’aura fini en vie d’apéros, avec Dom Perignon, en salmanazar.
Ils étaient attablés comme des convives à qui on a promis un plat de lentilles et poisson frit et qui sont prêts à tout pour le consommer. D’ailleurs, on prend les mêmes au mois d’avril et si les réunis pour applaudir à ma nouvelle politique régionale, je vous parie qu’il n’en manquera pas un seul à l’appel des subventions. Dans l’art de la guerre, cela s’appelle des mercenaires, payés pour tuer. Nos merceMaires sont plus ambitieux. Ils ne veulent tuer que la démocratie, au passage la méritocratie. Ils sont adeptes de deux nouvelle secte, plus pernicieuses que la Scientologie. La ScienTotologie et L’Inconscientologie.

Publié dans Léger mais réel

Commenter cet article

Le Tigre 15/02/2010 21:20


Bravo A.Lesueur pour vos commentaires et engagements politiques. Vous restez méconnu des Guadeloupéens,c'est bien dommage car vous pouvez les aider vu votre parcours politique et professionnel.
Vous méritez mieux,courage.


Alain Lesueur 16/02/2010 01:43


Cher Tigre. Peut-être est-ce la liberté des animaux libres que les gens civilisés appellent animaux sauvages qui vous permet de comprendre les choses naturelles qui échappent à d'autres. Mais
"patience et longueur de temps"... Merci de votre soutien précieux dans ce débalage de médiocrité des candidats classiques qui plaît tant aux médias.


thierry 12/02/2010 15:41


J'espère qu'ils vous liront et feront leur examens de conscience. Lorsque l'on a pas de courage politique et aucune ambition pour son pays, on fait ping pong et on reste chez soi. ëtre Maire en
Guadeloupe est une rente de situation. Guadeloupéens "Fouté yo déwo"


Alain Lesueur 12/02/2010 19:27


J'ignore s'ils en sont contents, mais je sais que le blog n'est pas assez lu par ceux auxquels il s'adresse en priorité, les citoyens, et sans doute avec assiduité par les autres.