La mariée est trop belle

Publié le par Alain Lesueur

 

L’UMP ne sait pas comment composer le cortège qui doit accompagner Marie-Luce sur l’autel de la Région. Lucette a annoncé la couleur. Blaise Aldo n’est qu’un moteur d’appoint, destiné à retomber sur le sol avant d’avoir quitté l’atmosphère terrestre. Le satellite à mettre en orbite, c’est Marie Luce. Blaise, c’est sa balise Argos. Si elle coule, c’est pour que Sarkozy sache où aller repêcher sa sonde droitière. Dans l’interminable série des mariages burlesques, Blaise Aldo, déguisé en marié se comporte cependant comme un cavalier d’honneur. Lucette lui a rappelé à Capesterre Belle-eau, qu’il n’y a rien qui ressemble davantage à un smoking de maître de maison que son uniforme de majordome. C’est vrai qu’en dehors du carnaval guadeloupéen, on ne voit pas un vrai ministre de la République s’aligner derrière un maire, sauf peut-être le maire de Paris. Sinon, c’est un ministre dont le porte feuille est en simili cuir. Exit donc Aldo. Pas assez pimpant pour entrer dans le sérail. Autre prétendant, Laurent le jeune, comme on disait autrefois pour distinguer entre deux peintres, par opposition à Bernier l’ancien, pour parler de Lucien. Le problème, c’est que Laurent, comme volage, il se pose un peu là. Ce n’est pas très flatteur, mais Laurent, avant qu’il regarde du côté de la jolie Marie-Luce, il a d’abord fallu l’enlever des bras de Jeany. Les goûts et les couleurs… Comme entrée en matière pour des fiançailles, on a vu mieux. D’autant que Marie-Luce que sa maman veut poser sur un siège présidentiel, annonce qu’elle a une vocation d’hôtesse de l’air. La moitié de la semaine à Paris, l’autre moitié en Guadeloupe. C’est bon pour les miles qu’elle va accumuler, mais bonjour le bilan carbone, sans parler des infidélités de Laurent à la politique de la liste. Le troisième homme, c’est le bouquet… de la mariée. Le maire de Sainte-Rose, Richard Yacou tente de profiter de l’occasion pour se glisser dans la liste de mariage. Sauf que ce n’est pas un cadeau. Son dossier commence à être lourd. Pendant six mois, il a donné à boire aux enfants des écoles de la commune, en récréation comme à la cantine, une eau interdite à la consommation humaine. Sans doute les Sainte-Rosiens sont-ils du bétail qui peut se satisfaire d’eau de qualité agricole, et les écoliers des agneaux que l’on peut sacrifier. Quant aux délibérations qui ont toutes les apparences de faux en écritures publiques, depuis mai 2009, la préfecture ne parvient pas à les qualifier. Si on peut donner un conseil d’ami à Marie Luce, c’est d’éviter d’être si mal accompagnée. Si le maire de Sainte-Rose est sur la liste de l’UMP, avec les casseroles de Yacou, on entendra la liste venir de loin. Quand le couple de l’année, Marie Luce et Richard partiront ensemble, il n’y aura pas besoin d’accrocher des casseroles à la voiture. EllesMariage-burlesque-03.jpg sont déjà accrochées au prétendant. En revanche, pour les adversaires, ce sera pain béni. Même à Sainte-Rose, Yacou fera perdre des voix à Aldo. A supposer qu’Aldo soit capable de faire des voix hors de Sainte-Anne.

Publié dans Léger mais réel

Commenter cet article

sisi 11/02/2010 02:56


ne tirez pas sur ma ministre sil vous plait !
elle vient, avec vous POUR NOUS SAUVER ! la guadeloupe est en danger et c'est notre espoir
merci


Alain Lesueur 12/02/2010 19:34


Si elle vient pour nous sauver, alors il est grand temps que je me mette à appeler au secours parce que le danger, c'est peut-être elle. Je suis comme Coluche. Je ne me sens pas très à l'aise
entouré de forces de sécuritéLe Samu transmis en famille comme un fonds de commerce, non merci. Je veux bien me faire opérer à coeur ouvert par une chirurgienne, mais pas par sa fille... de salle,
déguisée en infirmière, et dont le diplôme a été délivré par maman.