Jurassic park

Publié le par Alain Lesueur

 Mon sondage individuel montre que seule la Une Guadeloupe a eu un comportement à la fois légal, plutôt neutre, empreint d’esprit d’ouverture et relativement équilibré dans la campagne électorale.

La Une, à la une de la démocratie jurassic_park_4_1.jpgLe palmarès démocratique de ce début de campagne électorale n’est pas flatteur. Canal 10 dont la popularité est basée en grande partie sur une liberté d’expression parfois au-delà de la limite, au mépris de la recherche de qualité à tout prix, est aujourd’hui cadenassée par Lurel. Il serait intéressant de connaître le montant de la subvention versée par la Région. « Lajan an nou ka ban nou cou ». Cette subvention ne serait-elle pas un moyen de pression sur la chaîne où Lisa Rodriguez tente courageusement de relever le défi de remplacer son père Michel, plus aguerri pour naviguer dans une campagne infestée de requins. Sans être présent, on imagine aisément le dialogue en forme d’ultimatum lancée à la petite Lisa : « Si Lesueur parle, vous irez lui demander de payer la subvention ». alors, on finit par m’inviter au bout de deux mois. Et lorsque j’arrive sur place, un autre candidat est déjà à l’antenne. Et j’interviens entre 14 et 15 heures, à l’heure de la sieste. Mon seul regret, c’est que pour faire cesser les turpitudes de Lurel, Canal 10 va devoir subir des dommages collatéraux. Le problème des médias dans cette campagne, c’est qu’ils risquent de se faire décimer s’ils n’ont pas les reins aussi solides que France Antilles, pour complicité de propagande électorale illégale. Quant au service public, je présente par avance mes excuses à ceux qui ne sont pas des acteurs intentionnels, mais qui participent ou subissent la politique de médiocrité partisane née de l’alliance des Luréliste prévaricateurs, fonctionnaires mais responsables de pseudo boites de communication au noir, avec homme ou femme de paille, en cheville affairiste avec des élus, d’une part, et d’autre part, de ces « nationalistes à 40% » obtus, que l’on a accumulés comme du tartre, qui ont sédimenté, couche après couche, recrutés sans présomption de compétence, mais pour avoir la paix sociale. Je n’envie pas Madame Francil d’avoir hérité de ce panier de crabes, de crocodiles, de tortues, d’atipas et autres animaux préhistoriques. On peut bien déterrer des fossiles. On ne peut espérer refaire vivre des dinosaures. Sauf si on est dans Jurassic park.

Quoique si on regarde bien, le bunker en tôle de Morne Bernard rappelle le décor du film de Spielberg. En réalité, RFO, c’est Jurassic park… Ou plutôt en télé réalité.

Publié dans Léger mais réel

Commenter cet article

François 07/02/2010 12:10


La profitasyon comme modèle.
Voila ce que propose les fossiles de RFO à la botte des élus au pouvoir pour toujours plus de faveurs. Les guadeloupéens seraient étonnés du niveau des salaires de ces fonctionnaires qui ont
profiter du mouvement social pour réclamer encore et toujours plus.


Alain Lesueur 07/02/2010 15:14


On aurait pu croire qu'ils avaient touché le fond de l'incompétence lors du conflit social. C'était sans compter sur leur abnégation dans la bétise. C'est vrai qu'ils ont omis de dire que pendant
que les dizaines de milliers de petits retraités n'ont obtenu que des queue de cérise, les cadres de la sécu (collègues de Guathiérot) ont eu une augmentation qui ne doit pas être loin
d'équivaloir à un smic mensuel. Quant à aprler des privilèges qu'on accorde aux "professionnels de RFO, pour ne pas faire mieux que les sous smicards de Canal 10...
Après avoir touché le fond en 2010? RFO veut maintenant creuser. Objectif : La Chine... en passant apr le centre de la Terre. Que ceux qui ont peur de se perdre en route sortent leur Jules Verne.