Demain, dès l'aube

Publié le par Alain Lesueur

  Victor_Hugo.jpg

Victor Hugo, écrivain et homme politique français.

« Demain dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne, je partirai ». Ainsi s’exprimait le poète Victor Hugo. Il allait fleurir la tombe de sa fille Léopoldine. Demain dès l’aube, à l’heure où, finie la campagne, la nuit s’efface doucement, nous partirons. Nous irons par les chemins, nous irons par les hameaux. Nous irons fleurir les urnes qui seront funéraires pour les politiques d’antan, d’An tan Sorin.

Cette soirée est sans doute la veillée de la mort politique de certains. Il n’est pas certain que des pleurs accompagnent ces disparitions, sauf larmes de crocodiles. Seul le nivellement par le bas effectué par les médias, a servi de cache sexe à certains, bien nus au moment de débattre.

Avant que le verdict populaire ne tombe, je veux dire ma gratitude à tous ceux qui ont permis que notre aventure collective soit possible. Avec le recul, je mesure la dose d’inconscience qu’il fallait pour croire l’opération possible.

Mes colistiers, plus les candidats à la candidature qui ont accepté de se retirer pour le bénéfice collectif, ont été exceptionnels de désintéressement et d’abnégation.

Nos militants de la première heure, convaincus au premier mot, n’ont pas ralenti avec l’usure du temps.

Je remercie en particulier tous nos sympathisants, inconnus de nous pour certains, et dont nous avons découvert qu’ils s’étaient spontanément transformés en militants recruteurs.

Je remercie les milliers de personnes que nous avons rencontrés, qui nous ont accueillis avec une extrême gentillesse, partout en Guadeloupe. Je pense en paticulier à Madame B. de Grand Bourg, qui m'a accueilli un matin, comme si j'étais un fils de retour de voyage, par un "Ah, Monsieur Lesueur, si vous saviez combien j'ai déjà prié pour vous!" Elle est représentative de toutes ces mères et grand-mères si soucieuses d'avenir, alors qu'elles disent avoir fait leur temps.

Je remercie par avance les électeurs qui nous auront fait confiance. Ensemble, nous améliorons la page démocratie de notre grand livre des comptes.

Avec eux, ensemble, nous écrivons une page glorieuse de notre histoire.

Que Dieu garde la Guadeloupe, les Guadeloupéennes et les Guadeloupéens. 

Publié dans Au jour le jour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Le Tigre 15/03/2010 15:23


Les urnes ont parlé. Courage,malgré ce score très faible, continuez de nous éclairer sur les grands enjeux qui pèsent sur le devenir de notre archipel. Je vous souhaite de trouver une mission à la
hauteur de vos compétences, de vos qualités,de votre combat.


Alain Lesueur 15/03/2010 17:03


Cher Tigre. Je ne m'attendais pas à une autre attitude de votre part. Je vous remercie pour vos voeux. Non seulement nous sommes sur le même bateau, mais sur la même longueur d'onde et niviguons
dans la même direction. Merci encore de vos encouragements raisonnés et donc d'autant plus précieux.


Manatan 15/03/2010 09:05


Dans la situation actuelle, il s'agit de ne pas abandonner et de continuer à construire pour plus tard... Encaissons, mais continuons... "La politique est l'ensemble des procédés par lesquels des
hommes sans prévoyance mènent des hommes sans mémoire." [Jean Mistler]...Nous pouvons changer ça...Donc Alain on ne lâche pas l'affaire et on continue à travailler ensemble...


Alain Lesueur 15/03/2010 17:05


Jolie citation, cher Manatan. Mais vous rebondissez ausitôt comprenant que ce n'est pas une raison pour s'y résoudre. Merci de nous encourager dans cette circonstance qui demande de la sérénité.


chacha 15/03/2010 02:38


BOULIIIIITE BAWWW LE PATHER PA FENNE OU Ké TRAPé ON JOU LURELL OU Ké FèILL RENTRé ADAN OU TOUUUUUUU


DJ 14/03/2010 11:57


Monsieur LESUEUR, la mort politique n existe pas, l homme politique qui a gouté au pouvoir , même battu espère toujours, regardez, genies, chaulet etc
Tenez bon.


livio 14/03/2010 03:36


Merci Monsieur LESUEUR